Les Îles Vestmann

Les Îles Vestmann, ou Vestmannaeyjar, sont des îles accessibles par le ferry Eimskip, situé près du fameux Eyjafjallajokull. Le bateau vous mènera sur l’île Heimaey, où toute la population de Vestmannaeyjar vit! Avant votre départ, achetez aussi un billet de retour, soit pour revenir le jour même, soit pour le lendemain. Je trouve cela plus pratique… Votre heure de retour ne vous convient plus, car vous manquez de temps pour tout visiter? Vous pouvez échanger votre billet au kiosque!

Notre plan, c’était de partir tôt de Skogar et revenir avec le dernier ferry de la journée. Ce matin là, mon sac de couchage était aussi confortable que le lit d’une suite royale… Nous avons alors traîné dans la tente plus longtemps que prévu. Conséquence: nous sommes arrivés au ferry légèrement en retard! C’est alors qu’on s’est rendus compte que l’horaire dans mon guide Lonely Planet était désuet… Ouf! Le temps nous permettait maintenant d’acheter tranquillement nos billets et de prendre quelques photos… Par contre, la voiture ne pouvait monter à bord, car il n’y avait plus de places!

P1020737

Puisque nous étions pressés par le temps, nous avions sauté le petit déjeuner. Sur Heimaey, une faim de loup nous a donc dirigé tout droit vers le restaurant Slippurinn! Wow. C’était un des meilleurs restaurants où j’ai mangé dans ma vie. Oui, et je me considère comme une foodie dans ma ville! Bonus, les prix étaient plutôt abordables pour un repas de ce calibre! (Par contre, tristesse quand on m’a apporté mon dessert à 17$ composé de cinq bouchées (que j’ai dégusté en disons dix bouchées pour étirer la sauce)! Seul point négatif chez Slippurinn: ils servent de la viande de baleine! 😦

Repus, nous retournons dans le port avec l’intention de réserver notre place sur un zodiac. Sold out. Oh non, c’était notre activité principale! Alors, à vous qui me lisez, réservez donc votre billet dès que vous débarquez du ferry! La compagnie, RibSafari, nous a même référé à leur compétiteur, qui malheureusement, affichait aussi sold out. J’étais complètement désemparée. Nous avons traîné un peu dans les charmantes rues…

C’est alors qu’une pancarte m’interpelle. Celle d’une compagnie proposant des tours en voiture pour voir les principaux attraits d’Heimaey… Intéressant… Par contre, nous n’étions que deux (quatre personnes minimum pour l’activité). Je leur laisse mon numéro, mais la compagnie ne nous rappelle jamais… Mais entre temps, une ampoule s’est allumée au-dessus de ma tête…

J’avais lu quelque part qu’il était possible de louer des vélos sur l’île! Ah, c’est encore plus intéressant! Nous partons alors à la recherche du centre d’informations. Dur à trouver, alors moi je vous dis cela: la caissière du café de la librairie sur la rue principale, et bien, c’est elle le kiosque! Oui, ce n’est pas une farce! Bref, elle nous indique le chemin pour l’hôtel pas loin et nous dit de monter au troisième étage. Le propriétaire est celui qui loue les vélos! Super sympathique cet homme! Il nous dit que pédaler vers les attractions est très faisable, l’île étant toute petite! Moi, je suis contente, car la location est bon marché, 70$ pour deux vélos. Avant de partir, on demande si les bicyclettes viennent avec des cadenas… Le propriétaire rigole en disant «qu’il n’y a pas de voleurs à Heimaey!»! 😉 Donc voilà, on part vers Elephant Head, situé à côté du terrain de golf municipal. Inutile d’être sur un bateau pour voir cette roche spectaculaire! La nature est incroyable n’est-ce pas?

DSC_7826

Elephant Head

Ensuite, nous filons sur la route vers la côte sud de l’île. Destination: dernier spot de macareux de notre voyage! Le point le plus méridional du pays est à Storhofdi. Notre arrêt, lui, se trouve tout près de là, proche de la plage. On est obligés de déposer nos vélos à côté d’une petite grille, et hop, nous marchons vers la cabane d’observation (les laisser loin des yeux a occasionné un peu de stress)! Puis, contrairement à Borgarfjordur Eystri, l’entrée de l’installation est gratuite, mais la vue est similaire. On a quand même réussi à capter quelques macareux sur pellicules, quand ils s’approchaient assez.

À ce moment là, je ne peux m’empêcher de ressentir une mince déception, et une certaine tristesse s’installe… Et oui, c’était ma dernière chance d’admirer des macareux avant longtemps… Faut dire qu’on était un peu fautifs… Ce n’était pas l’heure idéal, comme à Reynisfjall…

Tout de même, je garde le sourire. Au retour en vélo, moment magique: on roule et dévale les côtes, avec Dirty Paws de Of Monsters and Men qui joue dans ma poche. Cela me rappelait l’épique scène dans La vie secrète de Walter Mitty, quand Ben Stiller arrive en Islande et pédale avec la même chanson en arrière-plan. C’était merveilleux, et je l’avoue, j’étais vraiment émue. Je me sentais privilégiée de vivre cette expérience, que voulez-vous, je suis une fille sensible! 😉

Bref, si je devais revenir sur l’île Heimaey, j’irai randonner sur ses deux volcans, Helgafell et Eldfell, pour que mes pieds puissent fouler la roche volcanique rouge, encore toute chaude… On l’aurait bien fait, mais le voyage achevait et on commençait à être fatigués à force de marcher tous les jours… Donc, sur le chemin du retour en ferry, on se laisse littéralement emporter, épuisés, mais heureux… Mais attention, la journée n’est pas finie… À suivre! 😉 Bonne soirée! 🙂

P1020838

Une des îles Vestmann, sur le chemin du retour! 🙂

– Mylie C.

Publicités

5 commentaires

  1. De bec et de plumes · août 20

    J’y étais allé sans voiture, mais c’était volontaire. Et on avait tout fait à pied sur l’île, largement faisable. On s’était bien régalé ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • leblogdemylie · août 20

      Tu avais le temps d’aller d’un bout à l’autre de l’île à pieds? Et dire que le copain était stressé de râter le ferry, et on était à vélo! Es-tu allé manger au Slippurinn aussi? 😀

      Aimé par 1 personne

      • De bec et de plumes · août 20

        J’y suis resté deux nuits, donc j’ai eu le temps de vadrouiller ! On a fait tout le tour, aller en haut du volcan (il neigeait, mémorable !)

        On a juste pris quelques soupes au resto, on s’arrêtait à Bonus pour faire les courses !

        Aimé par 1 personne

      • leblogdemylie · août 20

        Oh wow, 2 nuits! C’est l’idéal! Mais coudonc, tu es allé sur l’île l’hiver? Je voulais y aller l’an passé, mais je sais pas, ça avait l’air compliqué! Et oui, le Bonus, c’est un arrêt obligatoire! 😉

        Aimé par 1 personne

      • De bec et de plumes · août 20

        Non, c’était début avril. Il n’y avait personne, c’était bien… par contre, il n’y avait pas d’oiseaux non plus ! :/

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s